Tous mes patrons préférés dans une robe

Bien que je ne sois pas grande adepte de l’auto-patronage, j’ai quelques patrons éprouvés que j’aime utiliser pour créer de nouveaux modèles. Voici donc la robe chemise de mes rêves, résultant de l’association de trois de mes patrons préférés.

Inspiration: une version plus féminine de la robe chemise

L’inspiration de cette robe vient – encore une fois – de Bittersweet Colours. Veronica a porté plusieurs versions de cette robe au printemps et j’en suis immédiatement tombée amoureuse.

Picture credit of www.bittersweetcolours.com

Depuis le printemps 2021, j’en cousu un grand nombre de robes-chemises – surprenant compte tenu de ma peur-panique des boutonnières (cela dit, je suis en phase de guérison depuis le dernier entretien de ma machine à coudre…).

Toutes ces robes sont basées sur le corsage McCall’s M6696, combiné à la jupe Butterick B6702 pour les deux robes midi. J’aime beaucoup ces robes et j’ai écrit des articles de blog sur chacune (ici, ici et ici).

J’ai cependant toujours été ambivalente au sujet du col: d’un côté, je trouve ce détail assez masculin et absolument pas mon style ; mais d’un autre côté, une robe chemise sans col n’est plus vraiment une robe chemise, non? La robe de Veronika a donc été une révélation : le col d’une robe chemise peut en fait être rendu beaucoup plus féminin.

Réalisation: combiner trois de mes patrons préférés

Pour réaliser cette robe, j’ai utilisé trois de mes patrons préférés, déjà cousu à multiples reprises: V8630 (sur le blog ici et ici), V9327 (ici et ici) et M6696 (ici, ici et ici). Tous ces patrons me vont à la perfection et ne m’ont jamais déçue.

V8630 for le col et le corsage

Si l’on fait abstraction de son asymétrie et de sa profondeur, le col V8630 a une forme assez similaire à celle de ma robe d’inspiration.

J’ai utilisé le côté droit de la pièce de col originale (la plus longue, qui chevauche à l’avant), que dont j’ai réduit la longeur au milieu du devant (indiqué sur le patron) et que j’ai raccourcie de 4 cm en profondeur. J’ai aussi légèrement réduit la projection de la pointe du col après une toile rapide.

Le nouveau col (à gauche) par rapport à l’ancien (à droite) ressemble à ceci:

Pour ce qui est du corsage, V8630 possède l’un des corsages les mieux ajustés que j’ai jamais utilisé, grâce à ses nombreuses pinces. Je l’ai donc utilisé sans hésitation.

La seule modification que j’ai apportée au corsage est qu’au lieu de couper la pièce avant sur le pli, j’ai coupé deux pièces, sans ajouter de marge de couture au milieu.

V9327 pour la jupe

V9327 possède une jupe midi demi-cercle simple, avec seulement un panneau avant et un panneau arrière.

J’ai pensé que cette jupe me rendrait la vie beaucoup plus facile que la jupe midi multi-panneaux B6702 utilisée dans mes robes chemise du printemps 2021. Comme pour le corsage, j’ai coupé deux pièces (au lieur d’une) pour la jupe avant, sans marge de couture supplémentaire.

M6696 pour la patte de boutonnage et les manchettes

Je me suis inspirée de la patte de boutonnage de M6696, mais je voulais la mienne légèrement plus étroite. Elle devait aussi être plus longue pour s’adapter à la jupe midi. J’ai également utilisé les manchettes, en ajustant la largeur et la longueur de mes manches V8630 pour qu’elles correspondent aux manches trois-quarts de M6696.

Tissu utilisé et touches finales

Pour cette robe, j’ai utilisé un magnifique tissu à costume en coton, qui a un poids et un drapé similaires à équivalent en laine, avec les démangeaisons em moins. Je l’ai trouvé lors de ma toute première (mais certainement pas la dernière) visite à Goldhawk Road, que j’aurais vraiment dû documenter car c’était une expérience extraordinaire – je vous promets de documenter la prochaine !

J’ai doublé toute la robe en reproduisant les pièces du patron, avec un reste de chambray en coton pour le corsage et avec du tissu de doublure antistatique pour la jupe.

J’ai espacé les boutons assez près les uns des autres (il y en a 16) et ajouté un renfort à la taille (allez voir cet article pour plus de détails sur ce qu’est un renfort à la taille et comment en faire un).

Conclusion

La conception de ce projet m’a pris un temps fou, car je ne savais pas trop par où commencer. Je suis cependant heureuse d’avoir passé autant de temps à y réfléchir, car je suis ravie du résultat: cette robe est exactement comme je l’avais imaginée.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.