Une deuxième robe chemise de printemps

Malgré les températures polaires de ces dernières semaines, j’ai fait d’énormes progrès sur ma garde-robe de printemps cousue-main. J’ai presque terminé tous les projets que j’avais prévus plus tôt dans la saison et je n’en suis pas peu fière! Voici ma dernière réalisation: une robe chemise midi en Liberty.

Mix de patrons: B6702 etM6696

J’avais initialement prévu de faire cette robe en utilisant le patron Butterick B6702, vue C. J’ai déjà cousu trois robes-chemises M6696 (articles ici, ici et ici)et je les adore. Mais j’avais envie de changer, notamment de miser sur une jupe midi avec plus d’ampleur.

Cependant, je me suis longtemps posé des questions existentielles sur l’absence de ceinture de B6702. Cela signifierait-il une taille moins ajustée? et le poids du corsage de la jupe tirant sur le corsage? Je n’ai pas de réponse à ces questions car j’ai finalement décidé de combiner le haut de M6696 (corsage + ceinture) avec la jupe midi de B6702. Et ça a marché à merveille!

McCall’s et Butterick (ainsi que Vogue) appartiennent à la même société, donc combiner leurs patrons est en fait un jeu d’enfant! J’ai mesuré le tour de taille de la jupe et du corsage dans ma taille 10 habituelle, pour vérifier qu’ils se correspondaient grosso modo (pour information, je fais une taille UK 8/ FR 36 / US 2) – et en fait la mesure était exactement la même, alleluia! Ces deux robes-chemises sont aussi construites exactement de la même manière : la patte de boutonnage est ajoutée à la robe une fois que le corsage et la jupe ont été assemblés, donc je n’ai pas eu à travailler avec différentes constructions de pattes de boutonnage, ouf!

Revue des patrons M6696 et B6702

J’ai récemment fait une revue très complète du patron M6696 (ici) donc je n’ai pas grand chose à ajouter : c’est un patron absolument impeccable, avec une ligne magnifique, de belles finitions et un ajustement parfait (il a des options de bonnets de poitrine, ce qui aide énormément). Les instructions sont extrêmement claires et vous aideront beaucoup si vous cousez votre première robe chemise, pour ma part je les suis toujours religieusement.

Pour ce qui est de B6702, je n’ai pas cousu le corsage mais le patron propose également des options de bonnet poitrine , un énorme point positif à mon avis. La jupe est très jolie mais je suis un peu déçue qu’elle n’ait pas plus de volume, surtout pour une jupe à six pièces! (je suis une grande fan des jupes cercles à deux pièces, la simplicite avant tout!) Cela dit, j’aurais vraiment dû m’en rendre compte en regardant de plus près l’illustration de l’enveloppe du patron. Le gros avantage de cette jupe est qu’elle ne consomme pas une énorme quantité de tissu.

Un avertissement : lorsque vous réalisez cette robe (en suivant l’un des patrons ou mixant les deux), faites bien attention à votre patte de boutonnage. Et assurez-vous qu’elle est bien plus longue que ce dont vous avez besoin! La pièce de patron M6696 est effroyablement courte, donc après une expérience stressante ou je n’avais plus assez de tissu pour en couper une deuxième (enfin plutôt une troisième et une quatrième, puisque la robe a deux pattes), je suis maintenant excessivement généreuse!

Modifications apportées aux patrons

Les deux seules modifications que j’ai apportées aux patrons (en plus de les mélanger bien sûr) sont les suivantes.

Tout d’abord, j’ai ajouté un passepoil de chaque côté de la patte de boutonnage. J’adore ce détail et je l’ai aussi utilisé dans mes robes précédentes. J’ai longtemps hésité entre un rose vif et un rose pâle et je suis enchantée d’avoir choisi le rose pâle avec le tissu chargé. Les boutons sont également roses pâle, en nacre et trouvés sur E-Bay (qui, avec Etsy, est ma principale source de boutons).

Et deuxièmement j’ai ajouté des manchettes à mes manches 3/4, car j’adore aussi cette finition et la mets (presque) partout.

Tissu utilisé: Liberty lover forever

Le tissu que j’ai utilisé est un coton Liberty acheté chez Croftmill. Si vous avez déjà cousu du Liberty, vous savez que c’est le plus beau tissu au monde: doux à porter comme de la soie , facile à coudre comme du coton, c’est le rêve absolu de la couturière.

Malheureusement, son prix ne cesse d’augmenter et depuis que la production a été délocalisée en Italie il y a quelques années, il est impossible de trouver des fins de rouleaux soldés… Quel dommage! Donc il faut vraiment que le motif me plaise pour que je me laisse tenter.

Et donc pourquoi ce motif spécifique? Je vous laisse deviner, petit indice en photo (je suis une accro a l’aérobic depuis des années):

Conclusion: de combien de robes chemises ai-je vraiment besoin ??

Je suis très heureuse de cette robe, que j’ai beaucoup portée récemment en raison du froid glacial de ces dernières semaines. Dès que le temps s’améliorera, il me faudra (absolument) une version sans manches. On n’a jamais trop de robes-chemises dans sa garde-robe, non?


Une réponse à “Une deuxième robe chemise de printemps”

  1. gazelle dit :

    D’une façon générale ,on n’a jamais trop de robes !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *