On passe aux hauts: un gilet Belladonna et un body Libra

J’ai une forte aversion pour la couture des hauts: même effort que de coudre une robe pour la moitié du bénéfice, quel intêret? Cependant, ma nouvelle passion tricot, notamment tricot de gilets, m’a poussée à coudre davantage de jupes, ce qui a entraîné un besoin accru de hauts dans ma garde-robe. La preuve en images:

D’abord, il y a eu une jupe cercle lilas…

J’ai cousu cette jupe au printemps 2021. Je ne l’avais pas documentée à l’époque, car il s’agit d’une jupe cercle très basique, sur la base de mon patron M7081 adoré. Cependant cette jupe doit avoir quelque chose d’un peu spécial car chaque fois que je la porte, je reçois des compliments de parfaits inconnus.

Dans cette jupe, c’est le tissu qui fait tout: il s’agit d’un coton assez rigide, parfait pour une jupe cercle; l’imprimé floral japonisant avec des touches d’or est extrêmement joli ; et cette couleur lilas est exactement à mon goût. Vous pouvez d’ailleurs encore l’acheter (ainsi que de nombreux autres imprimés similaires) ici. Un petit avertissement cependant: vous pouvez le mettre à la machine mais absolument à basse température (30 °C) et faible essorage (600), sinon les motifs dorés disparaitront ! (je parle d’expérience)

… puis un gilet Belladonna lilac…

J’avais initialement acheté un cardigan violet pour le porter avec cette jupe, comme vous pouvez voir sur les photos ci-dessus. Mais il neme plaisait pas plus que ça, car je suis devenue aussi pointilleuse avec les tricots qu’avec les autres vêtements. Evidemment, un cardigan fait main s’imposait. Et évidemment, il devait être lilas.

J’ai tout d’abord essayé d’improviser un cache-cœur, mais après avoir terminé le tout (manches comprises), je n’ai jamais réussi à concevoir une jolie manière de le fermer- arrgghhh ! Après cette expérience très frustrante, je suis revenue à Belladonna de Untangling Knots, une valeur sûre- il s’agit de ma cinquième version (les trois premières sont ici, ici et ici, la quatrième doit encore être photographiée). Et pour le coup, je suis vraiment ravie de ce gilet!

Je suis une grande fan des patrons de tricot Untangling Knots; et Belladonna est de loin mon préféré. La forme ajustée et courte est parfaite pour porter avec mes jupes taille haute ; le motif de dentelle, qui apparaît à l’avant et à l’arrière, est superbe et pas trop compliqué à réaliser; et le cardigan se tricote avec des aiguilles de taille 4, ma taille préférée – je suis trop impatiente pour des aiguilles plus petites et je n’aime pas le rendu des aiguilles plus grosses.

Pour obtenir cette couleur lilas vif et cette texture doudouce, j’ai utilisé une combinaison de Drops Kid Silk (09) et de Drops Baby Merino (15 ), que j’ai tricotée en double fil. Il y a plusieurs variations de mauves dans la gamme Drops et cette combinaison de couleurs est parfaite – enfin, si vous aimez le lilas, bien sûr !

J’ai tricoté la plus petite taille du patron et j’ai fait deux petites modifications:

  • J’ai remonté l’encolure, car je trouve l’encolure originale peu pratique à porter avec des robes. C’est facile à faire, il suffit de commencer à faire des augmentations pour l’encolure plus tôt qu’indiqué dans le patron (après une répétition de dentelle dans mon cas).
  • J’ai tricoté des manches légèrement bouffantes au lieu de manches ajustées. Je les ai découvertes en tricotant mon Whitmoor Sweater et je les trouve bien plus confortables. Ici aussi c’est très facile : il suffit d’omettre les diminutions indiquées par le patron, de tricoter la manche plus longue d’environ 10cm puis de diviser par deux le nombre de mailles au niveau du poignet.

… et enfin un body Libra, lilac égalemment

Évidemment, je n’étais pas encore totalement satisfaite de cette tenue car il manquait une pièce clé : un haut à porter sous le cardigan. Je porte surtout des bodys en hiver, pour éviter les courants d’air ( !!!). Après avoir cherché désespérément un body lilas dans toutes les boutiques de vêtements en ligne qui me venaient à l’esprit, j’ai dû accepter l’évidence: en coudre un moi-même était la seule solution.

J’ai utilisé le patron du body Libra de French Poetry. Je recherchais une forme épurée, un décolleté raisonnablement modeste et, surtout, des manches longues ! – et ce patron correspondait parfaitement à ces conditions. Je n’avais jamais cousu de patron French Poetry auparavant et j’ai été extrêmement satisfaite de cette expérience:

  • Les explications sont très claires et détaillées, ce qui a quelque peu compensé mon déplaisir initial de devoir coudre ce type de vêtement.
  • L’assemblage est ultra rapide, car il n’y a que trois pièces de patron. Ce sont les finitions de l’encolure et des manches qui m’ont pris beaucoup plus de temps, car j’utilisais ma recouvreuse pour la première fois et… bref… pas un franc succès…
  • Le tombé est parfait et cela malgrè mon long torse. Les explications comprennent une section spécifique expliquant comment ajuster pour la longueur du torse et de l’entrejambe. J’ai cousu une taille 38 et j’ai ajouté 1cm à l’entrejambe et au torse … et voilà!

La seule chose qui me déplaît est que le dos est conçu en deux parties, ce qui donne une couture très visible au milieu du dos. Par contre cela permet au body d’épouser parfaitement la cambrure.

En tout cas, j’étais tellement satisfaite de ce body que j’ai commandé du tissu pour en coudre … quatre autres! Et j’en ai déjà cousu deux! J’écrirai un article spécifique quand ils seront tous finis. J’allais oublier: le tissu est une maille côtelée de composition inconnue, trouvé sur E-Bay pour presque rien et étonnamment confortable à porter.

Conclusion

Un article un peu alambiqué pour vous montre comment je passe d’un projet à l’autre pour créer une tenue coordonnée!


Une réponse à “On passe aux hauts: un gilet Belladonna et un body Libra”

  1. gazelle dit :

    Joli travail et rapide !
    Je suis très satisfaite moi aussi des patrons French poetry , j’ai cousu la robe Lune et en suis très contente . Hélas , les nouveautés se font rares .
    Bonne journée

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.