Coudre la soie: ma robe « presque Dior »

This post is also available in: English (Anglais)

Avez-vous du tissu dans votre réserve, que vous adorez mais qui est beaucoup trop précieux pour être ne serait-ce que touché? C’était exactement mon sentiment vis-à-vis de celui-ci: un mélange soie-laine, avec un motif de toile de Jouy modernisé, directement issu de la collection Dior Resort d’il y a quelques années. Très cher, très fragile… et terrifiant à couper!! Je vous présente ma robe en soie « presque » Dior:

LE tissu: la toile de Jouy Dior réinterprétée par Dior

J’ai découvert la toile de Jouy réinterprétée par Dior grâce à mon adorable mari, qui m’a surpris avec un magnifique sac à main il y a quelques années. Jouy en Josas, d’où provient la toile de Jouy, tient également une place particulière dans nos cœurs car c’est là que nous avons étudié ensemble.

La toile de Jouy se caractérise par des scènes pastorales style Marie-Antoinette, ou le même motif est répété sur tout le tissu. Dior l’a réinterprétée avec des arrière-plans de jungle, lui donnant une touche de modernité et d’originalité – mon tissu est principalement composé de palmes et palmiers, avec quelques oiseaux à peine visibles.

Mettre la main sur cette beauté n’a pas été une mince affaire. J’avais déjà manqué le même tissu en bleu chez Selvedge and Bolts – parfaitement assorti à mon sac, arrrgghhh !!!. Alors quand il est revenu dans une couleur qui n’est pourtant pas dans ma palette habituelle, mon sang n’a fait qu’un tour: j’ai immédiatement commandé 3 mètres! – de mon téléphone dans la rue … Ma meilleure amie était là et peut témoigner … Aucun commentaire!

Coudre la soie… à nouveau!

Et puis ce tissu a dû attendre patiemment dans ma réserve jusqu’à ce que je me sente suffisamment en confiance pour le coudre! En fait, cela ne s’est produit qu’il y a quelques semaines, lorsque mon premier grand projet couture de soie – autrement appelé la robe corail à pois – s’est avéré un succès.

J’ai écrit un article complet avec toutes mes astuces pour coudre la soie ici, n’hésitez pas à le lire pour plus de détails. Pour coudre cette nouvelle robe en soie, j’ai suivi mes propres conseils:

  • Malgré son prix, j’ai osé prélaver mon tissu comme je le ferais habituellement pour les matières délicates – dans ma machine Miele, programme laine, à froid, essorage 600.
  • J’ai utilisé un patron que je connaissais sous toutes ses coutures – je vous en parle un peu après.
  • J’ai travaillé avec une aiguilles microtex et des épingles ultra fines.
  • Et j’ai cousu tout doucement!– ce tissu est si délicat que j’étais terrifié de le déchirer!

V9327; revue du patron et modifications

Vous avez peut-être reconnu V9327, un patron de robe d’hiver déjà cousu deux fois et présenté une fois sur le blog. Les deux versions précédentes étaient en lainage à costume, un tissu bien plus facile à travailler que mon mélange laine-soie! J’ai cousu la version noire il y a deux hivers et je la porte énormément.

J’aime beaucoup ce patron pour plusieurs raisons:

  • Son ajustement parfait, grâce aux pinces très intelligemment placées et les options de bonnet poitrine. J’ai coupé une taille 10 et un bonnet C pour ma taille 36/ bonnet E du commerce et je n’ai fait aucune changement au patron initial.
  • Son style tout a fait hivernal. Il est assez rare de trouver un patron de robe adapté à l’hiver, mais ici le col montant, les manches et la jupe longues sont parfaits.
  • Le détails des manches – j’adore les manchettes!

Je n’ai fait aucun changement autre que de doubler entièrement la robe – avec de la soie bien sûr. Voici à quoi ressemble l’intérieur:

Pour cela, j’ai confectionné une deuxième robe exactement similaire en soie blanche et l’ai jointe à la première robe par le col col avant d’ajouter mon zip invisible au dos; puis j’ai ajouté le zip comme si les deux robes ne faisaient qu’une.

Conclusion

Me croirez-vous si je vous dit que que je n’ai pas aimé cette robe la première fois que nous avons pris des photos! Nous avions choisi un fond sombre et j’avais vraiment l’impression d’avoir cousu un costume de camouflage!

J’ai bien sur complètement changé d’avis depuis! Cette robe est si légère et douce qu’elle est merveilleuse à porter. Et bien qu’elles ne soient pas dans ma palette de couleurs habituelle, je commence à vraiment bien aimer ses teintes chaudes – d’autant plus que j’ai acheté de nouvelles bottes assorties (non montrées ici)!

Et si vous avez lu jusqu’à la fin de cet article, je vous révèle mon petit secret: j’ai réussi à me procurer deux autres tissus Dior (pur soie cette fois) que j’ai hâte d’utiliser . Avez-vous des suggestions de patrons de robe longue, ajustée en haut mais flottante en bas, que je pourrais utiliser?


2 réponses à “Coudre la soie: ma robe « presque Dior »”

  1. gazelledit :

    Joli travail !
    Merci pour l’adresse Selvege and Bolts que je ne connaissais pas .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *