Passion robes portefeuille: coudre la robe B6446

Une nouvelle robe portefeuille a rejoint la liste de mes patrons préférés! Je vous présente B6446, dont j’ai déjà cousu deux versions!

Ma passion pour les robes portefeuille

Vous connaissez ma passion pour les robes et en particulier pour les robes portefeuille. Mes trois patrons adorés, que j’ai cousus d’innombrables fois, sont M7081 (10 versions cousues, dernières ici et ici), V9253 (5 versions, dernière ici) et Magnolia de Deer & Doe (7 versions, dernière ici). J’ai également découvert récemment M7892 (cousue une seule fois ici), qui mérite pleinement de rejoindre ce « hall of fame » .

Je trouve les corsages portefeuille particulièrement adaptés aux poitrines généreuses (je fais un bonnet E). Ils sont à la fois flatteurs et très pratiques à coudre, car ils nécessitent rarement un ajustement forte poitrine (FBA). Parmi les cinq patrons mentionnés ci-dessus, je n’ai fait un FBA que pour V9352 (expliqué en détails ici). Rétrospectivement, ce n’était vraiment pas indispensable.

Donc bien évidemment, je suis toujours à la recherche des nouveaux patrons de robe portefeuille ; et B6446 avait attiré mon attention il y a un moment, après que j’ai vu la superbe version de @mom.maker.model sur Instagram.

Mes deux versions de B6446

La beauté de B6646 réside dans son corsage croisé: l’aisance poitrine de la pièce supérieure est créée par trois plis de côté, pris dans la couture latérale. La pièce de corsage inférieure est différente, avec une pince côté pour éviter tout volume non nécessaire. La jupe par contre présente moins d’intérêt. Elle est proposée en trois options: demi-cercle au genou, plissée midi ou demi-cercle maxi . Une ceinture est également disponible.

Ma première version: avec une jupe plissée midi

Après avoir passé des siècles à me demander si je devais opter pour une jupe circulaire, j’ai finalement choisi la jupe plissée midi… et j’ai beaucoup regretté mon choix !

Le corsage est extrêmement joli et je suis tombée sous son charme. Les plis tombent impeccablement sur poitrine, la longueur est parfaite et le dos est ajusté à la perfection.

Mais la jupe plissée midi n’a aucun volume et, à mon avis, ne va pas du tout avec le corsage – énorme déception ! Heureusement, la ceinture, si elle est nouée en un gros nœud, permet de donner un peu de cohérence à l’ensemble.

Ma deuxième version: avec une jupe cercle

Il était hors de question que je renonce à un si joli corsage. Donc dès ma première version terminée, j’en ai cousu une deuxième, cette fois avec une jupe cercle intégral au genou (issue du patron de la robe M7081). Cette deuxième robe correspond beaucoup plus à ce que j’avais imaginé, car le volume de la jupe se marie bien mieux avec les plis du corsage.

Le corsage reste magnifique et cette fois, j’ai ajouté un passepoil à l’encolure – pourquoi pas!

Revue du patron B6446 : points positifs, points négatifs et changements apportés au patron

Malgré ma première déception, il y a beaucoup de choses que j’aime dans le patron B6446:

  • Comme je l’ai déjà dit, j’adore l’astucieuse mise en forme du corsage par des plis latéraux ; et le fait que ceux-ci ne soient pas reproduits sur la partie inférieure, pour éviter tout volume inutile.
  • Cette robe est parfaitement taillée. Comme d’habitude avec les patrons Vogue/Mc Call’s/Butterick, j’ai coupé une taille 10 pour mon UK 8/FR 36/US 2. Après avoir fait une toile de corsage, j’ai ajouté 0,5cm de chaque côté à la taille pour avoir un peu plus d’aisance, mais je n’ai absolument rien changé d’autre. Il y a notamment beaucoup d’aisance pour la poitrine et je n’ai pas eu besoin de FBA (ajustement forte poitrine) pour mon bonnet E – youpi!
  • Avec un corsage entièrement doublé, la finition intérieure est absolument impeccable. Je double les corsages de mes robes la plupart du temps, mais cela ne figure généralement pas dans les instructions du patron – ici, c’est le cas.
  • Les instructions du patron sont limpides (comme c’est généralement le cas pour Butterick, Vogue et McCall). Si vous n’avez pas l’habitude de doubler vos corsages de robes, elles vous seront d’une aide précieuse, car l’ordre des opérations pour obtenir une finition parfaite au niveau de l’ouverture du cou et des bras n’a rien de simple…

Le principal point négatif de ce patron est le bas. Les jupes proposées sont franchement sans intérêt ni cohérence par rapport au corsage. Je vous conseille vivement d’opter pour beaucoup plus de volume, soit avec une jupe circulaire complète, soit avec une jupe densément froncées.

Les modifications que j’ai apportées au patron sont les suivantes:

  • J’ai finalement opté pour une jupe circulaire et c’était une excellente idée.
  • J’ai entièrement doublé la jupe, car je trouve cela plus confortable à porter et cela donne un peu plus de volume, sans avoir à utiliser un jupon.
  • J’ai ajouté un passepoil à l’encolure, pris en sandwich entre le tissu principal et la doublure.
  • J’ai utilisé la méthode du burrito pour finir mes emmanchures, plutôt que de suivre les instructions du patron.

Tissus utilisés

Pour mes deux robes, j’ai utilisé un coton type de qualité Liberty, léger mais non transparent. Je soupçonne que le second soit un luxueux coton Pima, car il se froisse à peine lorsqu’on le porte et a un tombé merveilleux. J’avais utilisé exactement le même tissu l’été dernier et j’ai été ravie de le retrouver cette année !

Conclusion

Malgré mon premier raté, je suis ravie d’avoir enfin donné une chance à ce patron. Je suis sûre qu’il va devenir un grand favori et j’ai déjà deux autres robes en tête – on verra quand elles auront l’occasion d’être cousues car les vacances d’été des enfants arrivent à vitesse grand V!


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *