Dernier projet de printemps: la robe AmeliaMcCall’s

Vous souvenez-vous de mon article » Mes projets couture de printemps « ? Eh bien, ça y est, j’ai tout fini! Incroyable ! J’ai le plaisir de vous présenter la dernière de mes créations: la robe #AmeliaMcCalls, autrement nommée M7892.

Description du patron M7892

Le patron M7892 est tout récent dans la famille McCall’s. Si ma mémoire est bonne, il faisait partie de la collection printemps 2020, lorsque McCall’s a décidé de donner des prénoms féminins à ses patrons. Il s’agit d’une (vraie) robe portefeuille, avec un corsage légèrement ample au niveau du buste et ajusté à la taille; et une jupe cercle. La robe se ferme avec des crochets intérieurs et une ceinture de côté (facultative).

C’est la version C qui m’a initialement attirée, avec son joli volant qui me rappelait ma jupe de La Bohème. Cependant, M. SixMignons n’était pas tout à fait fan… J’ai donc opté la version D, en omettant les manches – tout cela a l’avantage notable de consommer beaucoup moins de tissu !

C’est surtout le corsage qui m’a fait acheter le patron. Il a des fronces aux épaules et à la taille, ce qui crée une forme assez inhabituelle convenant très bien aux poitrines généreuses– pas besoin de FBA (ajustement forte poitrine) pour mon bonnet E et j’ai encore amplement la place!

Et j’aime aussi beaucoup les robes portefeuille, mais je trouve la plupart des patrons assez basiques. J’ai auto-patronné ma dernière et cela m’a pris des siècles !

Revue du patron M7982: points positifs et négatifs

Il y a un certain nombre de choses que j’aime beaucoup dans ce patron:

  • Comme je l’ai déjà mentionné, j’aime beaucoup la forme du corsage créée par les fronces ; ainsi que la forme portefeuille de manière générale.
  • La taille est parfaite, ce qui est la plupart du temps le cas pour moi avec les patrons McCall’s et Vogue . Je porteune taille FR36/ UK 8/ US 2, j’ai coupé ma taille habituelle 10 et n’ai fait aucun ajustement. Si vous avez besoin d’ajustements, je pense qu’ils sont assez faciles à réaliser à la taille: il suffit de déplacer les crochets.
  • Je n’ai eu aucunement besoin de FBA et il y a toujours beaucoup d’aisance au niveau de la poitrine, victoire! Cela dit, je pense que le corsage pourrait paraître un peu large sur une petite poitrine.
  • J’aime beaucoup le fait que la robe se ferme à l’aide de crochets et que la ceinture soit essentiellement décorative, car cela rend la robe beaucoup moins fragile. Pour la robe de la photo ci-dessus, la ceinture est la seule fermeture et elle est maintenant complètement déchirée. On apprend en faisant…

Les instructions de finition plutôt simplistes et peu soignées sont le seul point négatif de ce patron. En particulier, la ceinture est ajoutée après coup, avec des coutures visibles, alors qu’elle devrait être insérée dans les coutures de la robe (c’est ce que j’ai fait).

Modifications apportées au patron

C’était la première fois que je cousais ce patron et je n’ai pas fait de toile, donc je suis restée très raisonnable ! Mes modifications sont surtout intérieures:

  • Comme je viens de le dire, j’ai pris la ceinture en sandwich dans les coutures plutôt que de laisser les extrémités visibles.
  • J’ai entièrement doublé le corsage au lieu de finir l’encolure avec une parmenture.
  • Pendant que j’y étais, j’ai aussi entièrement doublé la jupe.

L’intérieur ressemble donc à cela:

Si seulement j’avais découvert la méthode du burrito une semaine plus tôt pour finir mes ouvertures de manches, plutôt que d’utiliser du biais! – je travaille sur un tutoriel pour vous en parler.

Choix de tissu: un coton magnifique

Pour cette robe, j’ai utilisé un magnifique coton de qualité « Pima » – une merveille absolue!

Ce tissu est très similaire à un coton Liberty, très léger mais pas du tout transparent, et avec un drapé incroyable. Et le plus surprenant est qu’il ne se froisse pas du tout ! Toutes les photos que je vous montre ont été prises après toute une journée (très chaude) ou j’avais porté cette robe- comme vous pouvez le voir, pas un faux-pli à l’horizon!

Ce tissu combine des couleurs que j’aime beaucoup : bleu et violet avec quelques touches de jaune clair. Je l’ai acheté chez Croftmill, qui n’a plus que ce dernier coloris en stock. Mais j’en ai aussi trouvé chez John Lewis Oxford Street (si vous habitez à Londres) – une aubaine après avoir coupé une de mes panneaux de jupe dans le mauvais sens dans mes derniers cm de tissu! Rien de mieux qu’un peu de stress tissu pour vous faire aimer votre robe finie, n’est-ce pas ?

Conclusion

Après avoir gardé ce patron dans mes placards pendant des siècles, je suis enchantée de l’avoir enfin utilisé. Attendez-vous à voir au moins une version automnale après l’été…


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *