Le Tricot Tant Attendu: Chuck, mon premier pull Untangling Knots

Je viens de franchir une étape majeure dans ma vie de tricoteuse: j’ai finalement réussi à tricoter un pull Untangling Knots, Chuck. Et j’en suis tellement fière!

Je zieutais les patrons Untangling Knots depuis des années, après les avoir découverts sur le blog de Dolly Clackett – si vous ne la connaissez pas encore, Roisin possède la collection la plus remarquable de robes 50’s faites-mains ; et ses cardigans Untangling Knots y sont parfaitement assortis.

J’ai même acheté le patron Chuck il y a deux ans, mais … je n’y comprenais rien ! Ni les différents points, ni la méthode de montage, tout était d’une grande obscurité pour le tricoteuse du dimanche que j’étais…

Mais j’ai eu comme un déclic en tricot ces derniers mois – et voilà quelques petits trucs qui m’ont aidée:

Et voilà le résultat, mon premier pull Chuck, tricoté en un peu moins de trois semaines! Je suis RAVIE!

J’adore la forme ajustée de ce pull et sa hauteur parfaite pour les jupes hautes à la taille ! Ma seule déception est le haut du dos, un peu trop large. Je pense que cela est lié à mes épaules très étroites, mais je ne sais pas vraiment comment régler ce problème sans rendre l’avant du pull trop étroit. Je pense que je vais contacter la conceptrice pour obtenir des conseils, car je suis très motivée pour tricoter exactement le même pull dans plusieurs autres couleurs!

Pour ce qui est des aspects pratiques:

Pas grand-chose d’autre à dire, sauf que vous êtes susceptibles de voir un certain nombre de tricots Untangling Knots sur le blog dans les prochains mois … Affaire à suivre….

Tutoriel couture de jupe plissée midi

Si vous suivez mes cousettes depuis un certain temps, vous savez sans doute que je suis une inconditionnelle des jupes cercles -j’adore leur ampleur et leur petit air désuet. Mais il m’arrive de temps d’être prise d’une folle envie de jupe à plis creux toute en volume – nous y voilà !

Les jupes plissées sont particulièrement appropriées lorsque votre tissu présente un motif en bordure que vous ne voulez pas perdre dans le cercle; ou un motif directionnel marqué; ou bien qu’il est assez rigide et que vous craignez l’effet ballon – c’est un peu mon cas ici. J’adore ce brocart acheté pour une bouchée de pain chez AmoThreads et spécifiquement choisi pour s’assortir à mon pull Chuck tricoté main. Mais fort est de constater qu’il est plutôt rigide.

Quelques semaines après avoir cousu cette jupe (et pris des photos de toutes les étapes dans un éclair de lucidité), je suis tombé sur sa sœur jumelle, une jupe Erdem au modique prix de 400 £. Je me suis donc dis qu’il était fort d’actualité de vous offrir un petit tutoriel jupe plissée !

PRISE DE MESURES

Avant de commencer:

FOURNITURES

COUPEZ VOTRE TISSU

CREEZ LES PLIS

Définissez d’abord la largeur de vos plis. Ma jupe a 8 plis : 4 à l’arrière, 4 à l’avant. Pour définir leur largeur, il faut donc faire le calcul suivant: largeur du pli = (tour de taille + aisance) / 8. Ma taille est de 68cm et j’ai rajouté 2cm d’aisance de chaque côté soit 4cm au total (rétrospectivement 1cm de chaque côté aurait largement suffi), donc mon calcul était: largeur de pli = (68 + 4) / 8 = 9cm. Chacun de mes plis mesure donc 9 cm de large.

En travaillant avec l’un des grands rectangles, définissez le haut de la jupe puis marquez le milieu de la taille en pliant le tissu en deux. Et partant du milieu et vous déplaçant vers la gauche, placez 7 épingles espacées de votre largeur de taille ; puis une 8ème à 1,5 cm de la précédente.

En utilisant vos épingles comme repères, faites des plis superposés dirigés vers le centre de la jupe. En partant de votre épingles centrale et tenant votre tissu par la gauche, pliez le tissu endroit contre endroit, en recouvrant l’épingle numéro 1 (centrale) par l’épingle numéro 3, tandis que l’épingle numéro 2 marque le creux du pli à gauche.

Ouvrez ensuite le premier pli et ajoutez autant d’épingles supplémentaires que nécessaire pour maintenir le pli en place.

Le premier pli ressemblera à ceci du haut, avec trois couches de tissu:

Procédez de la même manière pour le deuxième pli: l’épingle numéro 6 chevauchera la numéro 4. Et la numéro 5 marquera le pli.

L’ épingle numéro 7 marque l’extrémité gauche du 2ème pli. L’ épingle numéro 8, située à 1,5 cm, marque la fin du tissu dont vous avez besoin – vous pouvez donc couper l’excédent de tissu sur la gauche et surjeter le côté. (Je ne coupe qu’ici au cas où je me serais trompée dans mes calculs de plis initiaux!).

Voici un schéma approximatif de tout cela:

Procédez de la même manière pour le côté droit de ce pan de jupe.

Et puis faites de même pour l’autre pan de jupe.

JOIGNEZ LES DEUX PANNEAUX DE JUPE PAR UN COTE

Assurez-vous que tous les côtés sont surjetés à ce stade (si vous n’avez pas de surjeteuse, un point zigzag est parfait). Cousez les deux pans de jupe ensemble, à 1,5cm du bord, sur un seul côté (la fermeture éclair sera positionnée de l’autre côté).

Surjetez également le haut de la jupe pour maintenir les plis en place, mais gardez également les épingles en place.

AJOUTEZ LA DOUBLURE

Ici, vous pouvez décider de ne pas doubler du tout votre la jupe (mais lisez d’abord mon article sur la couture de brocart métallique si c’est le tissu que vous avez choisi – attention ça gratte !!!). Vous pouvez être ultra perfectionniste et reproduire le plissage de la jupe pour la doublure. Ou vous pouvez choisir un raccourci et simplement froncer un rectangle de tissu de 150 cm de large et légèrement plus court que votre jupe. Une fois votre doublure prête, cousez-la à l’intérieur de la jupe, à 1cm du bord haut.

Vous voulez que le côté de la doublure soit à 1,5 cm du côté de la jupe; et l’excédent de tissu de doublure plié vers l’intérieur (pas vers l’extérieur comme sur la photo !!!), afin que vous puissiez joindre la fermeture éclair au tissu mais pas à la doublure.

JOIGNEZ LA CEINTURE

Si vous ne l’avez pas encore fait, coupez le rectangle de ceinture à la largeur souhaitée (tour de taille + 2 cm d’aisance + 3 cm de marge de couture) et surjetez les côtés courts. Faites de même avec le thermocollant et repassez-le sur l’envers du tissu de la ceinture.

Pliez la ceinture en deux, l’envers du tissu sur l’envers, pour marquer le milieu de la hauteur.

Joignez la ceinture à la jupe, endroit contre endroit, en cousant à 1,5 cm du bord.

Pliez la ceinture en deux et surpiquez sur l’endroit du tissu de la jupe.

Pour une finition plus nette à l’intérieur, vous pouvez choisir d’utiliser un biais pour couvrir le bord exposé de la ceinture (faites-le avant la surpiqûre).

ET LA DERNIERE LIGNE DROITE!

ET VOILA!!!

Automne 2020: projets couture et tricot

Après cinq ans à coudre mes vêtements, j’ai récemment ressenti le besoin de mieux planifier mes projets, pour deux raisons principales. Premièrement, cela rend la couture beaucoup moins compulsive – j’ai réalisé que coudre sur un coup de tête est en fait assez stressant pour moi. Deuxièmement, j’ai récemment commencé à tricoter correctement, ce qui ouvre un large éventail d’opportunités d’assortiment de mes projets tricot et couture.

C’est au printemps 2020 que j’ai vraiment commencé à planifier mes projets créatifs, en utilisant l’application Canva, car malheureusement le dessin n’est pas mon fort. Mais à la suite d’un exode inattendu vers la France pour y passer le confinement, je me suis retrouvée sans mon stock de tissus et patron… Ma planification n’a donc servi à rien et je suis repartie sur ma couture compulsive habituelle, achetant beaucoup trop de tissu pour coudre beaucoup trop de robes – que j’aime toutes mais qui n’étaient certainement pas prévues!

Retour à la case départ donc! Mais au moins cette fois j’ai une idée assez précise des principales directions que je veux suivre.

Pièce clé à ajouter à ma garde-robe: un imperméable forme patineuse

Les imperméables ont tendance à être de forme droite, mais pour être assortie à toutes mes belles robes années 50 de mi-saison, il me fallait depuis longtemps une forme plus féminine. J’ai trouvé l’an dernier le tissu imperméable parfait chez Croftmill, dans mon ton lie de vin préféré ; et après des années de recherche, le patron parfait est apparu dans la collection printemps-été 2020 de McCall, sous la forme de M8048 – et ce patron propose même différentes options de bonnet poitrine, youpi !!

Dans un monde parfait, je coudrais un chapeau assorti en utilisant le patron gratuit du Bob Fauve, mais étant donné à quel point je déteste coudre des accessoires, pas gagné…

Assortiments couture-tricot: un cardigan bleu, un cardigan rouge, une jupe lie-de-vin

L’automne dernier, j’ai cousu deux magnifiques robes que j’adore, dans deux palettes de couleurs du même tissu Dolce & Gabbana.

Elles réclament toutes deux leur cardigan assorti ; et maintenant que je suis une tricoteuse plus accomplie, je peux combler ce manque de ma garde-robe. Pour la robe bleue, je prévois un deuxième cardigan Belladonna (le premier que j’ai tricoté est ici), dans le même bleu roi incroyable que j’avais utilisé pour le pull Enchantée de ma fille.

Pour la robe rouge, j’ai réussi à acheter les dernières pelotes de Drops Lace, d’un beau rouge profond, avant que cette qualité ne soit abandonnée. Je veux en faire un cardigan Salal – un modèle très facile et versatile, j’adore mon rose poudré tricoté au printemps.

Après de nombreuses commandes d’échantillons pour une fibre doudouce assortie, j’ai choisi la Brushed Alpaca Silk de Drops – d’habitude je préfère la qualité Kid Silk, mais le rouge était trop vif à mon goût.

Dernier assortiment, je veux une jupe midi en brocart assortie à mon pull Chuck lie-de-vin tricoté l’hiver dernier. Je penche pour une jupe à plis creux et j’ai déjà trouvé le tissu chez AmoThreads, il ne me reste plus qu’à décider si je suis assez courageuse pour faire un patron maison.

Défi technique: coudre une robe en soie

Bien que j’achète maintenant très peu de robes, j’ai récemment craqué sur deux beautés Red Valentino – toutes deux des robes longues de mi-saison en soie. La seule raison est que je me sentais incapable de les coudre moi-même. Mon défi couture de l’automne est donc de remédier à cela en cousant une deuxième robe M7974 (ma première version ici), cette fois en soie à la fois pour le tissu extérieur et la doublure. Grâce à Bennytex, j’ai trouvé toute la soie dont j’ai besoin (et même plus, hum hum) à des prix très raisonnables donc plus aucune excuse!

Défi recyclage: plus de petites pièces avec mes restes de tissu

Du fait de mon engouement récent pour les robes longues, j’ai maintenant tendance à acheter du tissu par 3 m plutôt que par 2. Je me retrouve donc avec des chutes plus importantes, que j’aimerais beaucoup utiliser. J’ai confectionné pas mal de hauts d’été de mes filles en utilisant les chutes de mes robes. Pour l’hiver, je pense privilégier les shorts, en utilisant le modèle Pascal de Coralie Bijasson. Voici un petit aperçu de deux cousettes récentes, un article suivra bientôt, promis!

Et un peu d’utilisation de mon stock existant de tissu me plairait bien aussi! J’ai bien envie de faire une version à manches longues de M6696, en utilisant un passepoil jaune le long de la patte de boutonnage de la même manière que je l’ai fait pour cette robe.

Et quelques projets imprevus bien sûr …

Me connaissant, je ne peux vraiment pas les exclure. Compte tenu de mon stock de soie, attendez-vous au moins à une autre robe maxi en soie si ma première tentative est réussie. J’ai besoin de chemises de nuit, en soie également, mais je n’ai pas encore trouvé le bon patron. Une autre combinaison est tentante, selon si je trouve le tissu approprié. Beaucoup d’heures de bonheur en perspective!

Jamais trop de dentelle: mon gilet Belladonna

Maintenant que j’ai découvert que je pouvais suivre un patron de tricot (il ne m’aura fallu que trois ans …), j’ai développé une passion compulsive pour les gilets et la dentelle tricotés. Je ne pouvais donc que tomber sous le charme du dernier patron de gilet de Untangling Knots, Belladonna.

Pour le coup, il y a de la dentelle absolument partout dans ce gilet (à l’exception des manches, ce qui, comme nous l’avons convenu avec ma tante préférée, aurait été de mauvais goût). Il y a trois motifs de dentelle à l’arrière, deux de chaque côté du devant et un autre sous chaque bras lorsque vous rejoignez le tour tout en travaillant de haut en bas – oh mon Dieu! Donc, bien que les tableaux de dentelle soient assez simples à suivre, il faut rester concentré tout le temps! Mais ça en vaut vraiment la peine!

C’est mon troisième projet Untangling Knots (après mon pull Chuck et mon cardigan Salal) et je suis une fan absolue des patrons de tricot d’Andi Satturlund. Initialement, j’ai été attirée par leur forme: toujours courte et ajustée, elle convient parfaitement à ma garde-robe un peu rétro.

Mais quand j’ai commencé à tricoter ces patrons, j’ai découvert à quel point ils étaient incroyablement bien expliqués. Ils suivent toujours la même logique de construction donc une fois qu’on a compris comment ils fonctionnent c’est la belle vie ! Et ils sont le perfection pure – je ne fais jamais de changement car je sais que tout est calculé au millimètre près! J’en ai déjà tricoté un quatrième depuis (à vous montrer) et bien d’autres suivront!

Mais revenons à nos moutons. Vous serez sans doute surpris de lire que j’étais d’assez mauvaise humeur pendant le tricot de  gilet, par à cause du patron mais parce que j’ai fait une erreur dans ma commande de laine. Je voulais commander exactement la même combinaison dentelle Drops Baby Merino/ Drops Kid lace que j’ai utilisée pour ce pull bleu.

Mais j’ai fait une erreur et j’ai commandé ce que je pensais être seulement une couleur de laine différente – mais qui s’est révélé être aussi une qualité différente … ce que j’ai réalisé seulement quand il me manquait de la laine pour terminer ma deuxième manche, horreur! Donc au final voici ce que j’ai utilisé: 4 écheveaux de Drops kid silk bleu acier 07; et 7 écheveaux de Drops cotton merino bleu glacier 09. Le coton-merino est beaucoup plus épais que le baby mérinos donc tout au long de mon tricot je me suis demandé ce qui se passait … No comment !

Au final, ce gilet est parfait et le coton mérinos le rend encore plus moelleux que le baby mérinos (la photo ci-dessous le montre bien). Mais ce gilet n’est pas aussi doudou que mes précédents et ne sera porté qu’en hiver avec des robes à manches longues!

Hormis ma déception d’avoir fait une erreur de laine, je suis très satisfaite de ce gilet et je suis très tentée d’en tricoter un autre en bleu roi. Mais pour cela j’aurais besoin de deux semaines de grand calme, et avec les vacances d’été des enfants qui se profilent, c’est peu probable… Alors peut-être un pour l’automne, on verra!