Icon: ma première robe en tricot

This post is also available in: English (Anglais)

Si vous me lisez depuis un certain temps, vous avez probablement deviné que 90% de ma garde-robe est constituée de robes – je semble les coudre non-stop, de préférence ajustées et évasées (allez lire ma revue couture 2020 si vous ne me croyez pas) … Depuis que j’ai commencé à tricoter, il ne m’était jamais venu à l’esprit qu’il me serait possible de tricoter une robe à mon goût.

Que j’avais tort ! Je vous présente Icon, ma première robe tricotée. Youpi!

La robe Icon

Il s’agit de la robe Icon de Purl Alpaca Designs, à laquelle j’ai ajouté des manches pour plus de chaleur en plein hiver. La robe initiale ressemble à ceci – voyez comme elle est jolie!

J’ai été tentée de tricoter une robe par Sam_Sew_Good, qui a récemment posté sur Instagram ses deux magnifiques robes Miko (également d’Alpaca Purl Designs). Miko a cependant de très grandes poches, pas du tout à mon goût, mais Icon et Maddie m’ont beaucoup plu. Après une tentative malheureuse de tricoter Maddie – 480 mailles montées, dix rangs tricotés en rond, puis j’ai réalisé que j’avais tordu mon premier rang, arrggghhhhh !!!!), je me suis attelée à Icon et j’en suis ravie !

Détails du patron et de la laine utilisée

La robe Icon se tricote de bas en haut, à plat (c’est-à-dire pas en rond). Vous tricotez le devant de la robe, puis le dos, cousez les deux ensembles, terminez l’encolure et les emmanchures et c’est fini. Vu comme cela, le processus semble rapide mais en fait pas du tout : il m’a fallu quatre semaines pour tricoter cette robe … sans autre projet en cours … et je suis une tricoteuse assez rapide! Avec une jupe évasée, il y a juste beaucoup de mailles à tricoter… Et l’ajout de manches n’était pas vraiment une option gain du temps …

Ce n’est pas un tricot très compliqué : vous devez connaître la maille endroit, la maille envers, le point de riz et savoir faire des torsades. Une fois le motif établi, il n’y a même pas vraiment besoin de compter.

La jupe évasée est astucieusement conçue: vous commencez par le bas de la jupe, donc avec le nombre de mailles le plus important, puis vous diminuez progressivement sur les sections de point de riz, qui forment un triangle jusqu’à ce qu’elles disparaissent.

Lorsque vous arrivez au le corsage, vous devez faire quelques augmentations et diminutions autour des emmanchures, mais rien de très compliqué.

Le patron recommande d’utiliser de la laine d’Alpaga (du troupeau de Purl Alpaca Design, c’est trop chouette !). Mais malheureusement, je trouve la laine d’Alpaga assez irritante. J’ai donc tricoté en double brin, en utilisant une combinaison de Baby Merino et Kid Silk de Drops (codes couleurs 34 et 17 respectivement), que j’adore et que j’avais déjà utilisée pour mon Châle Blossom et mon pull Chuck. J’ai utilisé des aiguilles de taille 4 pour toute la robe, comme recommandé par le patron, et j’ai tricoté une taille XS car mon échantillon était un peu plus grand que celui indiqué.

Les changements que j’ai apportés au modèle

Le patron initial est parfait tel quel, mais je n’ai pas pu m’empêcher d’y apporter quelques modifications:

  • Au lieu du point picot au bas de la robe, dont je n’aime pas le rendu, j’ai tricoté 10 rangs de jersey, que j’ai retournés et cousus main à l’intérieur une fois la robe finie.
  • J’ai considérablement réduit la longueur du corsage, de sorte que la fin du point de riz repose sur ma taille naturelle (légèrement au-dessus du nombril) plutôt que sur mes hanches hautes. Cela est purement personnel: j’ai des hanches et une taille très marquées, donc je préfère toujours attirer l’attention sur ma taille étroite que sur mes hanches généreuses!
  • J’ai tenté un ajustement forte poitrine, pour éviter que mon bonnet E ne tire sur les torsades. Une fois arrivée sous la poitrine, j’ai ajouté un point avant et après chacune des sections de torsades, sur deux premiers de endroit (8 points ajoutés deux fois); puis enlevé ces points supplémentaires sur les deux rangs endroits suivants. Un peu pifométrique mais je suis très satisfaite du résultat.
  • J’ai ajouté des manches – un processus LOOOONNNNG mais absolument indispensable pour moi en hiver!

Mes deux regrets sont que j’aurais dû faire plus de diminutions autour de la taille, qui n’est pas assez ajustée à mon goût. Et que mon point mousse n’est pas super régulier, comme toujours… Ce sera pour une prochaine fois …

Conclusion

Ce fut long et je me creuse encore la tête pour rendre la taille un peu plus ajustée; mais dans l’ensemble je suis très contente d’avoir tricoté cette robe. Cela a complètement démystifié le processus et je suis fin prête pour une autre Icon avec de la dentelle au lieu des torsades… ou même pour un nouvel essai Maddie. On verra! En attendant, je tricote frénétiquement des bonnets parce qu’ils ne prennent que quelques heures!!


Une réponse à “Icon: ma première robe en tricot”

  1. gazelledit :

    Vous avez bien raison d’être satisfaite et pouvez être fière d’avoir mené à bien un projet aussi ambitieux ,surtout aussi rapidement.
    A force de regarder vos jolies réalisations ,j’ai à nouveau envie de tricoter .En ces temps troublés ,je tourne un peu en rond avec ma couture {surtout des robes moi-aussi).
    Jje pense que je vais me lancer sur un modèle de Kim Hargraves avec un fil Rowan ,mon projet n’est pas encore bien arrêté .
    Merci pour tous ces articles que je lis toujours avec beaucoup de plaisir .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *