Coudre la robe V9253 pour l’hiver

Vous vous souvenez peut-être que la robe V9253 a été l’un de mes patrons chouchous de l’été 2020 (vous pouvez voir mes deux versions ici et ici). À tel point que je m’étais promis d’en coudre une version hivernale. Et la voici, bien chaude et confortable !

Utiliser de la laine pour costume… pour un patron d’été!!

Le patron V9352 a clairement été conçu pour des robes estivales en tissu léger. Ceci est visible sur l’illustration Vogue …

… et c’est ce que j’ai utilisé pour mes deux versions d’été:

Cependant, j’avais en tête que de la laine a costume marcherait bien pour une version d’hiver. J’adore cette qualité de tissu pour les robes d’hiver, car elle est chaude sans être lourde ; et est très facile à travailler. En fait, je l’ai déjà pas mal utilisée dans le passé :

Le tissu utilisé pour cette nouvelle robe provient de Bennytex, ma principale source de laine de très bonne qualité pas chère. Le poids et la composition du tissu sont toujours précisés sur leur site internet donc pas de mauvaises surprises. Une autre de mes sources de laine est Croftmill, mais leurs prix sont nettement plus élevés.

J’avais ce tissu en stock depuis quelques temps et j’avais peur de l’utiliser à cause des raccords nécessaire avec toutes ces rayures. Je n’ai pas fait le meilleur travail qui soit (j’ai oublié les manches !!!) mais cela ne me dérange pas trop car le devant et le dos sont plutôt acceptables …

Modifications apportées au patron d’origine

J’ai fait quatre modifications par rapport au patron d’origine.

Premièrement, j’ai fait un ajustement forte poitrine (ou FBA) pour mon bonnet E; tout le reste tombait parfaitement en taille 10. J’ai utilisé exactement la même technique que pour mes robes précédentes, et ici je pense que les images parlent mieux que les mots:

Deuxièmement, j’avais été assez gênée par le décolleté très bas de mes robes d’été. J’ai donc copié à 100% mon idole couture Emily Hallman (lisez son merveilleux article – tout son blog en fait!) et j’ai relevé le décolleté en ajoutant 3 cm au bas de l’encolure et en faisant mourir progressivement cette augmentation.

Cela crée un corsage légèrement croisé, bien plus facile a porter!

Troisièmement, j’ai également copié Emily Hallman pour les manches. Elle a fait une autre version de ce modèle, brièvement montrée sur Instagram, où elle a froncé les manches en leur ajoutant un bracelet – et j’ai donc fait de même (tout en allongeant mes manches de 5 cm).

Enfin, j’ai entièrement doublé la robe, car je suis accro à la doublure comme vous le savez … En fait, c’est surtout pour éviter l’effet laine contre peau, que je ne supporte pas. Voici l’envers de la robe (désolée pour la qualité des photos ):

La seule chose que je regrette est de ne pas avoir changée le positionnement de la ceinture. Chaque côté de la ceinture est inséré à l’arrière, avant de coudre la fermeture éclair invisible. Par conséquent, lorsque l’on noue la ceinture, cela tire sur la fermeture éclair, qui devient alors très visible (surtout si vous n’aviez plus la bonne couleur dans votre stock, no comment)! Bref…

Conclusion

Malgré son problème de ceinture, j’aime beaucoup cette robe (que de toute façon je vois rarement de dos…). Elle est incroyablement confortable , car la marge de confort à la taille est parfaitement calculée; et la forme des manches évite toute contrainte de mouvement. Pour la rendre encore plus douillette malgré son décolleté très bas, je la porte avec un body thermique à col roulé et des collants 40 deniers – et je ainsi suis parée pour l’hiver.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *