Comment Coudre du Brocart Métallique

Je ne vais pas mentir, cet hiver a vraiment été pour moi la saison du brocart quibrille ! Ce tissu m’intimidait et je n’osais pas m’y attaquer, mais après en avoir acheté plus que de raison lors d’un passage chez Bennytex, j’ai finalement dû m’y mettre… Et au final, ça a été une expérience plutôt concluante : un grand nombre de très jolis projets à la clé ; et également beaucoup de nouvelles connaissances couture acquises sur le tas que je suis ravie de partager ici.

Hi

Je lis souvent sur les blogs et sur Instagram qu’en couture, il n’y a pas de règles strictes, seulement différentes manières de faire – des fois je ne suis pas vraiment sûre que c’est le cas ! En tout cas pour ce qui est de coudre avec du brocart métallique, il y a pleins de choses que j’aurais aimé savoir avant de me trouver confrontée au problème

SI SEULEMENT J’AVAIS SU #1… LE BROCART S’EFFILOCHE INCROYABLEMENT!!! Donc dès que vous avez coupé toutes les pièces de votre patron, je vous conseille fortement de surfiler absolument tout, tout de suite!!! Et ce même si les pièces seront proses dans la doublure! Ça vous évitera des déchirures dans le futur; et beaucoup d’aspirateur pendant la couture!!!

SI SEULEMENT J’AVAIS SU #2… LE BROCART METALLIQUE GRATTE TERRIBLEMENT et est donc complètement insupportable sur la peau nue. Cela a plusieurs implications.

Premièrement, tout projet a besoin d’être intégralement doublé – une doublure partielle, ou pire pas de doublure du tout, ce n’est juste pas possible ! Je l’ai appris à mes dépends : mon joli ensemble argenté n’est pas du tout doublé, ni jupe ni haut, et donc complétement immettable, quoi que j’enfile dessous. A bon entendeur… A l’inverse mes deux robes sont entièrement doublées et sont un plaisir à porter sur la peau nue.

Deuxièmement, il est important de réfléchir à comment terminer vos encolures – c’est une zone très sensible ou la peau doit a tout pris être isolée du brocart. Pour mes deux robes, j’ai inséré un passepoil entre le tissu et la doublure – passepoil ton sur ton pour la robe rose et contrastant pour la robe bleue. Pour ce faire, j’ai cousu le passepoil à la robe avant de joindre ma doublure par l’encolure. Il est possible de faire la même chose avec un ruban de biais. Quel que soit votre choix, il vous faudra une matière douce au contact de la peau.

SI SEULEMENT J’AVAIS #3… LE BROCART EST TRES RIGIDE. Ce tissu n’a absolument aucune élasticité et par conséquent ne prend pas vraiment les formes du corps. Donc je ne le recommande pas pour les vêtements très ajustés comme ma mini-jupe, tout simplement parce qu’elle n’est pas très confortable à porter.

Je ne recommande pas non ce tissu plus pour une jupe très bouffante à la taille, sous risque de ressembler à une montgolfière, que votre taille soit fine ou non – j’ai essayé et je confirme que c’est très moche. Et une marge de couture bien large est une bonne idée, pour pouvoir vous permettre d’élargir un peu les zones critiques si besoin est – j’ai du ajuster la taille pour mes deux robes.

SI SEULEMENT J’AVAIS SU #4… LE BROCART ET LES POINTS MACHINE VISIBLE NE FONT PAS BON MENAGE. Donc préparez-vous à BEAUCOUP de couture à la main, surtout si vous  voulez une jupe en cercle ! Pour mes deux robes et ma jupe longue, j’ai suivi  les merveilleux conseils de Emily Hallmann: j’ai cousu un biais sur l’extérieur à la machine, l’ai retourné et j’ai réalisé toute la couture intérieure à la main, C’est long – 90 minutes chrono en main pour une jupe demi-cercle – mais c’est impeccable ! Et ça donne au bas de la jupe un peu de rigidité, effet jupon sans jupon en fait !

SI SEULEMENT J’AVAIS SU #5… LE BROCART A SOUVENT UN COTE TEXTURE PAS DU TOUT FACILE A COUDRE. Donc vous avez deux options : soit laisser cette texture visible et faire extrêmement attention à ne pas créer de plis disgracieux quand vous piquez vos coutures (comme pour ma mini-jupe). Ou tout simplement travailler sur l’autre face du tissu (comme pour ma jupe midi).  

SI SEULEMENT J’AVAIS SU #6… LE BROCART EST UN TISSU MAGNIFIQUE, IL NE FAUT PAS HESITER A SE LANCER ! J’espère en tout cas que cet article vous aura aidés a démystifier la chose !


Tutoriel couture de jupe plissée midi

Si vous suivez mes cousettes depuis un certain temps, vous savez sans doute que je suis une inconditionnelle des jupes cercles -j’adore leur ampleur et leur petit air désuet. Mais il m’arrive de temps d’être prise d’une folle envie de jupe à plis creux toute en volume – nous y voilà !

Les jupes plissées sont particulièrement appropriées lorsque votre tissu présente un motif en bordure que vous ne voulez pas perdre dans le cercle; ou un motif directionnel marqué; ou bien qu’il est assez rigide et que vous craignez l’effet ballon – c’est un peu mon cas ici. J’adore ce brocart acheté pour une bouchée de pain chez AmoThreads et spécifiquement choisi pour s’assortir à mon pull Chuck tricoté main. Mais fort est de constater qu’il est plutôt rigide.

Quelques semaines après avoir cousu cette jupe (et pris des photos de toutes les étapes dans un éclair de lucidité), je suis tombé sur sa sœur jumelle, une jupe Erdem au modique prix de 400 £. Je me suis donc dis qu’il était fort d’actualité de vous offrir un petit tutoriel jupe plissée !

PRISE DE MESURES

Avant de commencer:

FOURNITURES

COUPEZ VOTRE TISSU

CREEZ LES PLIS

Définissez d’abord la largeur de vos plis. Ma jupe a 8 plis : 4 à l’arrière, 4 à l’avant. Pour définir leur largeur, il faut donc faire le calcul suivant: largeur du pli = (tour de taille + aisance) / 8. Ma taille est de 68cm et j’ai rajouté 2cm d’aisance de chaque côté soit 4cm au total (rétrospectivement 1cm de chaque côté aurait largement suffi), donc mon calcul était: largeur de pli = (68 + 4) / 8 = 9cm. Chacun de mes plis mesure donc 9 cm de large.

En travaillant avec l’un des grands rectangles, définissez le haut de la jupe puis marquez le milieu de la taille en pliant le tissu en deux. Et partant du milieu et vous déplaçant vers la gauche, placez 7 épingles espacées de votre largeur de taille ; puis une 8ème à 1,5 cm de la précédente.

En utilisant vos épingles comme repères, faites des plis superposés dirigés vers le centre de la jupe. En partant de votre épingles centrale et tenant votre tissu par la gauche, pliez le tissu endroit contre endroit, en recouvrant l’épingle numéro 1 (centrale) par l’épingle numéro 3, tandis que l’épingle numéro 2 marque le creux du pli à gauche.

Ouvrez ensuite le premier pli et ajoutez autant d’épingles supplémentaires que nécessaire pour maintenir le pli en place.

Le premier pli ressemblera à ceci du haut, avec trois couches de tissu:

Procédez de la même manière pour le deuxième pli: l’épingle numéro 6 chevauchera la numéro 4. Et la numéro 5 marquera le pli.

L’ épingle numéro 7 marque l’extrémité gauche du 2ème pli. L’ épingle numéro 8, située à 1,5 cm, marque la fin du tissu dont vous avez besoin – vous pouvez donc couper l’excédent de tissu sur la gauche et surjeter le côté. (Je ne coupe qu’ici au cas où je me serais trompée dans mes calculs de plis initiaux!).

Voici un schéma approximatif de tout cela:

Procédez de la même manière pour le côté droit de ce pan de jupe.

Et puis faites de même pour l’autre pan de jupe.

JOIGNEZ LES DEUX PANNEAUX DE JUPE PAR UN COTE

Assurez-vous que tous les côtés sont surjetés à ce stade (si vous n’avez pas de surjeteuse, un point zigzag est parfait). Cousez les deux pans de jupe ensemble, à 1,5cm du bord, sur un seul côté (la fermeture éclair sera positionnée de l’autre côté).

Surjetez également le haut de la jupe pour maintenir les plis en place, mais gardez également les épingles en place.

AJOUTEZ LA DOUBLURE

Ici, vous pouvez décider de ne pas doubler du tout votre la jupe (mais lisez d’abord mon article sur la couture de brocart métallique si c’est le tissu que vous avez choisi – attention ça gratte !!!). Vous pouvez être ultra perfectionniste et reproduire le plissage de la jupe pour la doublure. Ou vous pouvez choisir un raccourci et simplement froncer un rectangle de tissu de 150 cm de large et légèrement plus court que votre jupe. Une fois votre doublure prête, cousez-la à l’intérieur de la jupe, à 1cm du bord haut.

Vous voulez que le côté de la doublure soit à 1,5 cm du côté de la jupe; et l’excédent de tissu de doublure plié vers l’intérieur (pas vers l’extérieur comme sur la photo !!!), afin que vous puissiez joindre la fermeture éclair au tissu mais pas à la doublure.

JOIGNEZ LA CEINTURE

Si vous ne l’avez pas encore fait, coupez le rectangle de ceinture à la largeur souhaitée (tour de taille + 2 cm d’aisance + 3 cm de marge de couture) et surjetez les côtés courts. Faites de même avec le thermocollant et repassez-le sur l’envers du tissu de la ceinture.

Pliez la ceinture en deux, l’envers du tissu sur l’envers, pour marquer le milieu de la hauteur.

Joignez la ceinture à la jupe, endroit contre endroit, en cousant à 1,5 cm du bord.

Pliez la ceinture en deux et surpiquez sur l’endroit du tissu de la jupe.

Pour une finition plus nette à l’intérieur, vous pouvez choisir d’utiliser un biais pour couvrir le bord exposé de la ceinture (faites-le avant la surpiqûre).

ET LA DERNIERE LIGNE DROITE!

ET VOILA!!!

Petits shorts d’automne: Pascal de Coralie Bijasson

Coudre autre chose que des robes (!!!) était un des challenge de ma to-do list de l’automne 2020. Et j’ai réussi! Je vous présente mes deux petits shorts Pascal, de Coralie Bijasson.

J’adore les shorts mais n’en ai pas porté depuis des années faute de trouver un modèle qui me plaisait, tant dans le commerce qu’en patron. Mais lorsque j’ai découvert les versions de Pascal de Joviana 2 sur Instagram, mon sang n’a fait qu’un tour: un short ultra sobre avec une forme trapèze parfaite pour mes cuisses généreuse et une taille plutôt basse, bingo! Bon par contre la version jupette vraiment, mais vraiment pas pour moi!

Ce short est d’une merveilleuse simplicité: il a très peu de pièces (4!) et tient dans moins d’un mètre de tissu. Il est vraiment parfait pour optimiser les chutes, ce qui était une autre des mes ambitions couture cette automne.

J’ai cousu ma première version dans un brocart bleu en provenance de Amothreads, initialement destiné à une jupe mais dont le fournisseur n’avait plus qu’un mètre qu’il m’a gracieusement offert. J’ai coupé une taille 38, légèrement raccourci les jambes, ajouté du passepoil argenté aux poches et entièrement doublé le short (car le brocart ça gratte, comme j’en avais parlé ici). Pour doubler il suffit de coudre un short sans poches en doublure; et l’assembler au short principal (une fois fermeture éclair posée) en remplacement de la parmenture.

Ce short a le net avantage d’être très bien assorti au joli pull Enchantée tricoté pour ma fille – comme elle porte un uniforme toute la semaine je peux lui emprunter sans aucune culpabilité!

Ma deuxième version est également en brocart, du même fournisseur Amothread mais cette fois ce sont de vraies chutes que j’ai utilisées! Ce sont les restes d’une jupes midi à plis creux, dont j’espère bientôt publier les tutoriel. J’ai réalisé exactement les mêmes modifications que pour le short bleu, mais pas de passepoil pour celui-ci.

Et voilà deux petites cousettes dont je suis bien satisfaite! La garde-robe d’automne avance bien…

Automne 2020: projets couture et tricot

Après cinq ans à coudre mes vêtements, j’ai récemment ressenti le besoin de mieux planifier mes projets, pour deux raisons principales. Premièrement, cela rend la couture beaucoup moins compulsive – j’ai réalisé que coudre sur un coup de tête est en fait assez stressant pour moi. Deuxièmement, j’ai récemment commencé à tricoter correctement, ce qui ouvre un large éventail d’opportunités d’assortiment de mes projets tricot et couture.

C’est au printemps 2020 que j’ai vraiment commencé à planifier mes projets créatifs, en utilisant l’application Canva, car malheureusement le dessin n’est pas mon fort. Mais à la suite d’un exode inattendu vers la France pour y passer le confinement, je me suis retrouvée sans mon stock de tissus et patron… Ma planification n’a donc servi à rien et je suis repartie sur ma couture compulsive habituelle, achetant beaucoup trop de tissu pour coudre beaucoup trop de robes – que j’aime toutes mais qui n’étaient certainement pas prévues!

Retour à la case départ donc! Mais au moins cette fois j’ai une idée assez précise des principales directions que je veux suivre.

Pièce clé à ajouter à ma garde-robe: un imperméable forme patineuse

Les imperméables ont tendance à être de forme droite, mais pour être assortie à toutes mes belles robes années 50 de mi-saison, il me fallait depuis longtemps une forme plus féminine. J’ai trouvé l’an dernier le tissu imperméable parfait chez Croftmill, dans mon ton lie de vin préféré ; et après des années de recherche, le patron parfait est apparu dans la collection printemps-été 2020 de McCall, sous la forme de M8048 – et ce patron propose même différentes options de bonnet poitrine, youpi !!

Dans un monde parfait, je coudrais un chapeau assorti en utilisant le patron gratuit du Bob Fauve, mais étant donné à quel point je déteste coudre des accessoires, pas gagné…

Assortiments couture-tricot: un cardigan bleu, un cardigan rouge, une jupe lie-de-vin

L’automne dernier, j’ai cousu deux magnifiques robes que j’adore, dans deux palettes de couleurs du même tissu Dolce & Gabbana.

Elles réclament toutes deux leur cardigan assorti ; et maintenant que je suis une tricoteuse plus accomplie, je peux combler ce manque de ma garde-robe. Pour la robe bleue, je prévois un deuxième cardigan Belladonna (le premier que j’ai tricoté est ici), dans le même bleu roi incroyable que j’avais utilisé pour le pull Enchantée de ma fille.

Pour la robe rouge, j’ai réussi à acheter les dernières pelotes de Drops Lace, d’un beau rouge profond, avant que cette qualité ne soit abandonnée. Je veux en faire un cardigan Salal – un modèle très facile et versatile, j’adore mon rose poudré tricoté au printemps.

Après de nombreuses commandes d’échantillons pour une fibre doudouce assortie, j’ai choisi la Brushed Alpaca Silk de Drops – d’habitude je préfère la qualité Kid Silk, mais le rouge était trop vif à mon goût.

Dernier assortiment, je veux une jupe midi en brocart assortie à mon pull Chuck lie-de-vin tricoté l’hiver dernier. Je penche pour une jupe à plis creux et j’ai déjà trouvé le tissu chez AmoThreads, il ne me reste plus qu’à décider si je suis assez courageuse pour faire un patron maison.

Défi technique: coudre une robe en soie

Bien que j’achète maintenant très peu de robes, j’ai récemment craqué sur deux beautés Red Valentino – toutes deux des robes longues de mi-saison en soie. La seule raison est que je me sentais incapable de les coudre moi-même. Mon défi couture de l’automne est donc de remédier à cela en cousant une deuxième robe M7974 (ma première version ici), cette fois en soie à la fois pour le tissu extérieur et la doublure. Grâce à Bennytex, j’ai trouvé toute la soie dont j’ai besoin (et même plus, hum hum) à des prix très raisonnables donc plus aucune excuse!

Défi recyclage: plus de petites pièces avec mes restes de tissu

Du fait de mon engouement récent pour les robes longues, j’ai maintenant tendance à acheter du tissu par 3 m plutôt que par 2. Je me retrouve donc avec des chutes plus importantes, que j’aimerais beaucoup utiliser. J’ai confectionné pas mal de hauts d’été de mes filles en utilisant les chutes de mes robes. Pour l’hiver, je pense privilégier les shorts, en utilisant le modèle Pascal de Coralie Bijasson. Voici un petit aperçu de deux cousettes récentes, un article suivra bientôt, promis!

Et un peu d’utilisation de mon stock existant de tissu me plairait bien aussi! J’ai bien envie de faire une version à manches longues de M6696, en utilisant un passepoil jaune le long de la patte de boutonnage de la même manière que je l’ai fait pour cette robe.

Et quelques projets imprevus bien sûr …

Me connaissant, je ne peux vraiment pas les exclure. Compte tenu de mon stock de soie, attendez-vous au moins à une autre robe maxi en soie si ma première tentative est réussie. J’ai besoin de chemises de nuit, en soie également, mais je n’ai pas encore trouvé le bon patron. Une autre combinaison est tentante, selon si je trouve le tissu approprié. Beaucoup d’heures de bonheur en perspective!