Une association patron-tissu malheureuse…


Si vous êtes fidèles à ce blog, vous savez que lorsque j’aime un patron, je peux le coudre un certain nombre de fois, sans me lasser (dernier cas en date ici). Mais c’est la toute première fois que j’ai poussé l’expérience un peu trop loin! Je vous présenter ma pire association patron-tissu.

Le patron parfait…


Vous avez peut-être reconnu la célèbre robe V9253. Ce modèle est un succès depuis des années. Internet et Instagram sont remplis de milliers de versions magnifiques. J’en ai moi-même cousues trois récemment, que j’adore. Voici mes deux versions d’été (ici et ici sur le blog):

…et ma version d’hiver (ici sur le blog):

Ce patron est un vrai plaisir. Avec des instructions très simples et un nombre minimal de pièces, vous obtenez un résultat époustouflant.

Il est également très facile à modifier. Pour toutes mes versions, j’ai réalisé un ajustement forte poitrine (expliqué dans cet article). Et j’ai raccourci la jupe à longueur midi (entre les deux longueurs proposées). J’ai aussi dessiné un dos en V pour les versions d’été:

Pour la version hiver, j’ai légèrement croisé le décolleté pour le rendre moins plongeant; et j’ai ajouté des bracelets aux manches pour les rendre un peu bouffantes:

… mais le mauvais tissu

Mais alors, que s’est-il donc passé? Eh bien j’ai choisi le mauvais tissu! Arggghhhh!

J’ai acheté cette soie très belle et très chère chez Selvedge and Bolts (en ligne) et à reception, j’ai été surprise par sa rigidité. Même après lavage, le tissu tenait debout tout seul! Vous pouvez vous en rendre compte en regardant le bas de la jupe – sur cette photo, j’étais immobile, donc la forme de la jupe n’est pas créée par le mouvement, elle est permanente. Bouhouhou..

J’avais pourtant longuement réfléchi à un patron qui conviendrait à ce tissu… Je voulais une robe avec une jupe taille haute avec le moins de pièces possible, pour garder les grands imprimés de fleurs intacts. Finalement, j’ai choisi V9253 pour les mauvaises raisons: un fol enthousiasme pour ma version d’hiver, que je pensais être en mesure de répliquer…

Non seulement la jupe est trop rigide en bas, mais les plis marquant la taille devant ont été un véritable cauchemar à coudre. Ils ont nécessité un changement de direction, un allongement et beaucoup de repassage. Malgré ces efforts, ils rebiquent toujours un peu…

Le corsage est également construit avec des plis, donc il ne tombe vraiment pas bien avec ce tissu. Sans même parler des manches, qui vivent leur propre vie.

Le dos est sans doute ce qu’il y a de plus joli dans cette robe.

En conclusion…

Au moins, j’ai appris quelques leçons de cette robe.

La première est de ne jamais prendre trop confiance avec un patron: même si vous l’avez déjà cousu plusieurs fois, vous pouvez toujours faire des dégâts!

Et la deuxième est que si vous savez d’emblée qu’un tissu ne conviendra pas … renvoyez-le !! J’ai su très tôt que je voulais une robe pour ce type d’imprimé, mais qu’aucun de mes patrons de robe ne fonctionnait avec un tissu si rigide.

Cette robe sera donc ma «robe de princesse», comme l’appellent mes fils; et elle attendra patiemment dans ma garde-robe pour une sortie appropriée – pas gagné en ce moment!


Une réponse à “Une association patron-tissu malheureuse…”

  1. gazelledit :

    Les grands imprimés ne sont pas simples à utiliser .J’ai appris à m’en méfier car en plus ,j’ai oublié de grandir !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *