Un Rayon de Soleil dans mon Dressing

This post is also available in: enEnglish (Anglais)

Avec le temps frais des dernières semaines, je me suis retenue de coudre des robes de plein été. Mais dès le premier rayon de soleil, je n’ai pas pu attendre plus longtemps : j’avais le patron, j’avais le tissu, en une petite journée une nouvelle petite robe a citrons avait rejoint mon dressing ! “Bienvenue” lui ont sans doute dit toutes ses petites copines (il y a foule!)…

Ce tissu fait partie de mon stock extensif de tissus à fruits. Même si ce n’est pas le premier que j’ai cousu, c’est le premier que j’ai acheté, après une recherche de plusieurs mois pour essayer de trouver quelque chose de similaire à cela.

Alors bien sûr le tissu Dolce & Gabbana est une soie alors que le mien est un coton ; mais à part cela, je crois que je préfère le mien, car je ce sont les citrons que j’adore, pas tant les tournesols. De mes trois tissus citrons, celui-ci est de loin mon favori, car les citrons sont plus gros et parfaitement mis en valeur par le fond blanc.

Quand au patron, j’ai à nouveau pioché dans la collection Vogue Custom Fit, avec V9100. Je suis une fan absolue de ces patrons, du fait de leurs différentes options de bonnets poitrine, qui m’évitent tout FBA (youpi !!!) et tombent absolument parfaitement pour ma morphologie. J’en ai d’ailleurs cousu un certain nombre (10 ?) ces derniers mois (voir ici, ici, ici et encore ici). Pour ce qui est de V9100, je l’ai découvert grâce à la magnifique version rouge de Leisl (ici).

Et ce patron ne m’a vraiment pas déçue ! J’ai choisi comme à mon habitude une taille 10 (rien à voir avec le 12-14 que m’indique le tableau des tailles) et un bonnet D. La poitrine était légèrement trop grande mais tout à fait réglable en enlevant un peu de tissu dans le bonnet. Une fois cela fait, l’ajustment est parfait.

J’ai fait quelques autres changements mineurs : j’ai remplacé la jupe froncée par une jupe en demi-cercle ; j’en entièrement doublé la robe car mon tissu était légèrement transparent (le patron ne préconise qu’une doublure du corsage); et j’ai cousu a la main un biais a l’ourlet, pour une finition plus nette et pour donner un peu de volume à la jupe.

Les aspects de ce patron que j’ai particulièrement appréciés sont les suivants :

  • Il est vraiment très facile et rapide à coudre, tout à fait en ligne avec les indications données par Vogue. Même en la doublant entièrement, ma robe était montée en quelques heures – bon ensuite j’ai passé autant de temps à coudre mon ourlet a la mais mais cette deuxième étape n’est aucunement obligatoire !
  • J’adore ce style très 50’s mais pas ridiculement vintage non plus.
  • Avec son décolleté bas devant et au dos, cette robe est parfaite pour les grosses chaleurs (pas vraiment maintenant donc…) et très flatteuse sans être indécente.

La seule chose que je n’ai pas dans ce patron aimé est la recommandation de surpiquer l’intégralité de l’encolure pour maintenir la doublure en place. J’aurais nettement préféré une technique moins visible et je me suis d’ailleurs abstenue – j’ai recoupé mes marges de couture au maximum, bien repassé et cousu la doublure à la robe au niveau de la ceinture.

En conclusion, j’ai pris beaucoup de plaisir à coudre cette robe et je suis enchantée du résultat. Comme à mon habitude j’ai immédiatement remis cela et une deuxième version est déjà cousue dans un tissu très différent, qui me pose mystérieusement bien plus de problèmes d’ajustement– affaire à suivre


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *