Coudre des robes d’été en hiver : ma Collection Resort I

Cette année, nous avons eu la chance de passer les vacances scolaires de février au soleil. Mais j’ai fait face à un véritable dilemne avant le départ. J’ai cet été décidé de laisser toute ma garde-robe en France, et dans ma garde-robe londonienne, je n’ai absolument rien d’approprié pour les climats tropicaux. Pas d’autre choix donc que de coudre toute une nouvelle garde-robe à partir de rien donc – la voici ! Uniquement composée de robes évidemment !

Coudre M7952: ma robe de Saint Valentin

  • Patron: ma troisième version du patron McCall’s M7259 – mes deux versions précédentes sont ici et ici.
  • Tissu: une popeline de coton légere de Croftmill (5,5 m encore disponibles au moment où j’écris ces lignes), achetée spécialement pour la Saint-Valentin. C’est en fait ma toute première robe cousue pour cette occasion!
  • Taille: j’ai utilisé mes pièces de patron déjà coupées (taille 10 avec un FBA expliqué ici) mais j’ai perdu un peu de poids à cause d’allergies alimentaires aiguës et… Alors que ce patron m’allait comme un gant auparavant, cette fois-ci je me suis retrouvée avec une encolure qui baillait – entièrement de ma faute, rien à reprocher au patron ! J’ai enlevé 2cm de chaque côté et cela a réglé le problème.
  • Changements apportés au patron: en plus du FBA et de l’ajustement de l’encolure expliqués ci-dessus, j’ai remplacé les boutons du dos par un zip. Attention, si vous n’ajoutez pas 2cm de tissu à l’arrière de toutes les pièces du patron, vous enlèverez 4cm d’aisance au total – cela a marché pour moi mais le positionnement des poches est maintenant incorrect.
  • Ce que j’aime dans ce patron: tout ! Le joli décolleté, les bretelles croisées au dos, les poches, la jupe moins volumineuse qu’à mon habitude. Rien à redire.
  • Facteur d’amour : très élevé ! Ce patron est parfaitement conçu et parfait pour les grandes chaleurs.

Coudre une nouvelle robe à smocks : la robe tulipe

  • Patron: patron maison en utilisant mes tutoriels disponibles ici et ici. Je suis accro aux robes froncées et j’en ai cousu tellement par le passé que j’ai arrêté de compter.
  • Tissu: un coton léger de SewMeSunshine, censé être une fin de série de créateur (je doute fort). J’ai été séduite par la combinaison de couleurs mais la qualité est très décevante: drapé minimal, froissage maximal, au secours!
  • Taille: ce patron couvre une grande gamme de tailles, l’ajustement n’est pas un problème.
  • Ce que j’aime dans ce patron: je trouve que les robes à smocks sans bretelles sont parfaites pour l’été, car elles sont très légères et évitent les marques de bronzage. De plus, le processus de couture est très relaxant, un peu comme une séance de méditation en cousant !
  • Facteur d’amour: malheureusement assez bas… Ce tissu était vraiment une perte de temps…

Coudre une robe Semis arc-en-ciel

  • Patron: cette robe est basée sur le corsage de la robe Semis by Delphine and Morrissette; avec des mètres et des mètres de tissu froncé pour la jupe auto-patronnée : 1,5m pour le premier panneau, x1,5 pour le suivant, x1,5 pour le suivant etc…
  • Tissu: une popeline de coton de poids moyen de chez Amothreads. J’aurais préféré quelque chose de plus léger, mais trouver une large gamme de couleurs à un prix raisonnable a été un peu difficile – £3.75/m pour ce tissu, c’est parfait pour une robe expérimentale.
  • Taille: j’ai coupé une taille 38 en fonction de mon tour de poitrine et la taille était parfaite. Mais je voulais une silhouette plus ajustée que celle du patron, que je trouve trop large au point de départ de la jupe. J’ai donc enlevé un peu de tissu aux panneaux avants pour rendre la robe plus ajustée sous la poitrine et cela a fonctionné à merveille.
  • Changements apportés au patron: ajustement du corsage ; et jupe différente.
  • Ce que j’aime dans ce patron: j’ai beaucoup aimé coudre le corsage de la robe Semis, à tel point qu’il y a une autre robe Semis dans cette collection Resort (prochain article). Le patron est très simple et parfaitement conçu, la coupe est impressionnante de précision avec si peu de pièces, et j’adore les bretelles froufroutantes.
  • Facteur d’amour: je suis un peu déçue par cette robe, car les couleurs qie j’ai choisies ne sont pas assez vives à mon goût. Je trouve aussi qu’il y a toujours pas mal de poids sur le corsage du fait de la jupe assez lourde. Et toutes ces fronces sont un cauchemar à repasser ! !! Mais cette robe est originale et je suis sûre que je la porterai néammoins avec beaucoup de plaisir.

A suivre…

Cet article est le premier d’une série, vous montrant mes robes rouges ! Les blanches et les bleues suivront bientôt, restez à l’écoute.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.