Une nouvelle robe « presque Dior » : coudre une version couture de V9327

Il y a quelques années, j’ai reçu un cadeau merveilleux: un superbe sac à main Dior avec un motif Toile de Jouy modernisé. Je n’aurais jamais pensé mettre la main sur le tissu assorti, mais si! Et le voici, transformé en une version couture du patron V9327.

La Toile de Jouy et moi

La Toile de Jouy est un tissu qui se caractérise par des scènes pastorales du 17ème siècle, avec des personnages représentés dans des décors champêtres. Il y a quelques années, Dior l’a réinterprétée avec des animaux sur des fonds de jungle. Initialement créé pour la Cruise Collection 2019, elle a été beaucoup réutilisée depuis.

Jouy-en-Josas, le petit village au sud de Paris d’où est originaire la toile de Jouy, occupe une place très spéciale dans mon cœur et celui de mon mari : c’est là que nous avons étudié et sommes tombées amoureux. Ce sac à main en Toile de Jouy est donc bien plus qu’un cadeau luxueux: c’est une référence très romantique aux débuts de notre relation.

Il y a quelques temps, je suis tombée par hasard sur un tissu de la collection Dior sur le site Selvedge and Bolts (une de mes meilleures sources de tissus couture). Bien qu’il ne soit pas du tout dans ma palette de couleurs, j’ai (évidemment) commandé 3m au plus vite, que j’ai longtemps contemplés sans oser y toucher. Et j’en ai finalement fait une robe V9327 (dont je parle dans cet article).

Malheureusement, ce tissu n’allait pas du tout avec mon sac à main. Mais ce n’était pas la fin de l’histoire… Deux ans plus tard, Selvedge and Bolts avait en stock la version de ce tissu en bleu… et voici donc la jumelle de ma robe initiale!

Revue du patron V9327

C’est la quatrième fois que je couds ce patron, car je le trouve particulièrement approprié pour l’hiver avec son col haut (j’ai revu deux de mes précédentes réalisations ici et ici).

Il y a beaucoup de choses que j’aime dans ce patron:

  • Il taille à la perfection, en particulier (mais pas seulement) à la poitrine car il offre des options de bonnets personnalisés. J’ai coupé ma taille habituelle 10 Vogue et bonnet C (pour ma taille UK 8/ FR 36/ US 2 et bonnet E) et n’ai fait aucune modification.
  • La forme est très flatteuse : la coupe pattineuse est de loin ma forme de robe préférée, mais une jupe un peu moins volumineuse rend cette robe très élégante à mon avis. J’aime aussi beaucoup les manchettes.
  • C’est un patron relativement facile à coudre, avec peu de pièces et seulement la fermeture éclair au dos comme difficulté technique.
  • Après avoir cousu deux robes unies, j’ai réalisé que ce patron était particulièrement approprié aux tissus à motifs. Grâce au positionnement des pinces du corsage et à la jupe midi en demi-cercle, le motif du tissu est vraiment mis en valeur, sans être coupé ou placé dans un angle bizarre.

En quête d’une finition parfaite

Pour cette robe, j’ai passé beaucoup de temps à essayer d’obtenir une finition parfaite.

Tout d’abord, j’ai pris grand soin de faire correspondre les motifs de mon tissu à l’arrière, là où la fermeture éclair est installée. Je me donne rarement la peine de le faire et je suis extrêmement fière du résultat, à tel point que j’en ai même fait un reel Instagram !

Deuxièmement, j’ai entièrement doublé la robe avec de la soie blanche. Et au lieu de joindre la fermeture à glissière aux deux tissus ensemble (quick and dirty), je l’ai uniquement jointe au tissu principal; puis j’ai cousu la doublure à la main (beaucoup plus long mais beaucoup plus joli).

Et troisièmement, j’ai laissé la robe reposer pendant 48 heures avant de faire l’ourlet. C’est incroyable comme le tissu a bougé en si peu de temps – de plus de 8 cm sur les côtés ! !! Je ne l’avais pas fait pour ma première robe « presque-Dior » et je l’ai beaucoup regretté – il m’a fallu un an sans la porter pour finalement trouver l’énergie nécessaire pour refaire l’ourlet (robe + doublure !)..

Heureuse et toute assortie!

Cette robe est au-delà de tout ce que j’aurais pu espérer et je suis absolument ravie de cette réalisation. Je n’ai pas encore osé porter la combinaison robe/sac en public mais je suis sûre que je vais y arriver !


Une réponse à “Une nouvelle robe « presque Dior » : coudre une version couture de V9327”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *