Cassandre, la robe estivale par excellence

This post is also available in: English (Anglais)

Quel que soit le succès d’un patron auprès de la communauté couture, je prends généralement des années pour le coudre – par exemple, j’avais deux ans de retard pour la ravissante et très populaire robe Vogue 9253! (mes deux versions sont ici et ici). Mais, une fois n’est pas coutume,  je n’ai pu résister à Cassandre, la superbe robe de plein été imaginée par Clématisse Patterns . Voici ma première version (d’autres vont suivre, je vous préviens !).

Revue du patron de la robe Cassandre

Cassandre est la robe estivale par excellence: avec son joli corsage décolleté, son dos nu et sa jupe maxi, c’est un plaisir de la porter lors des chaudes journées d’été. J’adore le style de cette robe, pourtant si différent des robes ajustées que j’ai l’habitude de coudre.

La jupe est jointe au corsage de manière très astucieuse, via un élastique plat et étroit, qui permet d’enfiler la robe sans aucune fermeture éclair. Les volants de la jupe ne sont pas cousus dans les coutures mais sont visibles à l’extérieur, formant des petits froufrous qui rendent la robe si particulière.

Ma seule réserve à propos de cette robe est la coupe du corsage devant, que je trouve loin d’être parfaite – mais pour être honnête, j’aurais vraiment dû faire un ajustement forte poitrine (FBA) et une toile, comme je le fais pour tout nouveau patron de robe. Mais cette fois j’ai été paresseuse et je m’en mords les doigts. Pour mes prochaines versions, j’utiliserai un corsage qui a fait ses preuves au lieu de celui proposé, dont je n’aime que moyennement la forme toute en triangles.

Tissu utilisé

Dès que j’ai découvert la robe Cassandre, je l’ai visualisée dans ce tissu de mon stock – un satin de polyester soyeux avec de grandes impressions de feuilles de palme, en provenance de de Croftmill. La palette de couleurs est très loin de mes roses et bleus habituels, mais le motif est tellement approprié pour une robe de plage! Ce tissu est glissant donc difficile à couper et à travailler, ce qui n’a pas aidé l’ajustement de mon corsage, mais il est si confortable à porter dans les grosses chaleurs chaleur que je suis (presque) prête à excuser ce défaut.

Cela dit, mes prochaines versions seront dans des tissus un peu moins difficile à travailler!

Ajustments apportés au patron

Les indications de patron sont extrêmement simples et détaillées. La seule chose que j’ai modifiée est la longueur de l’élastique utilisé pour la taille, que j’ai considérablement réduite. J’avais vu de nombreuses versions de Cassandre avec un dos tombant que je voulais vraiment éviter à tout prix, j’ai donc mesuré ma largeur de taille pour l’élastique avant; et j’ai coupé l’élastique de dos in situ.

J’ai aussi beaucoup retravaillé les bretelles arrières. Le patron d’origine a deux bretelles, qui peuvent être croisées dans le dos ou nouées au cou. J’en a fait quatre (deux de chaque côté) et je les ai ensuite positionnées ensuite en double croix, une idée très sympa en théorie mais qui en pratique m’a pris un temps fou à ajuster (et avec beaucoup d’aide de «Carl» (Lagarfeld), le nom que je donne à mon mari quand il m’aide dans mon projets de couture).

Mais j’ai beaucoup d’idées d’autres modifications, donc attendez-vous à voir plusieurs versions fleurir sur le blog prochainement…


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *