Coudre une jupe en tulle: Isadora

Comme beaucoup d’autres, j’ai finalement succombé au charme de la jupe en tulle : laissez-moi vous présenter Isadora de P&M Patterns.

Une envie de tulle qui dure…

Cela fait des années que j’ai envie de coudre du tulle, après avoir été inspirée par tant de superbes vêtements faits main (et quelques autres achetés en magasin). En voici quelques-uns, de haut en bas, de gauche à droite : une magnifique robe faite main par la créatrice suédoise Nutie ; la belle Blair Adiebee portant une robe de la collection spéciale H&M ; la gagnante du concours Great Sewing Bee 2021, Serena, portant sa robe cousue pour la finale ; et mon idole couture, Emily Hallman, portant une jupe cercle en tulle auto-patronnée.

J’ai même réussi à commander 20m de tulle en ligne il y a quelques temps, mais il s’est avéré que c’était du tulle rigide, que l’on utilise pour un jupon plutôt que pour une jupe flottante et romantique… Cela a tué toutes mes ambitions dans l’œuf….

Puis le mois dernier P&M Patterns a publié le patron de la jupe Isadora, de nombreuses versions ont commencé à apparaître sur Instagram, il était gratuit pendant un mois… et en faisant du shopping à Paris pour du tissu, j’ai trouvé le tulle parfait : ma couleur rose poudre préférée, 280m de large, 3€ le mètre. Je ne pouvais tout simplement pas résister ! !!

Revue du patron de jupe en tulle Isadora

Malgré de nombreux doutes lors de la confection de la jupe, je suis en fait très satisfaite du résultat !

Points positifs

  • Isadora est une jupe très facile à coudre : vous découpez six panneaux de tulle, vous les assemblez (idéalement mais pas nécessairement avec une surjeteuse), vous les ajoignex à une sous-jupe à deux panneaux, vous ajoutez une ceinture et un élastique ; et le tour est joué !
  • Les instructions du patron sont très claires. Les patrons P&M ont été les premiers que j’ai utilisés lorsque j’ai commencé à coudre pour mes petites filles (ils s’appelaient alors Papillon & Mandarine, ce que je préférais). Ils m’ont appris toutes les bases de la couture de vêtements et leur qualité n’a pas changé.
  • Le résultat est étonnamment joli. Au départ, je craignais que les coutures entre les panneaux soient très visibles et que la taille élastiquée soit trop volumineuse. Mais j’avais tort sur ces deux points. La jupe est ravissante, romantique et vaporeuse, et rien ne vient perturber cet effet.

Points négatifs

Le seul point négatif de ce patron est que la sous-jupe est nettement plus courte que la jupe en tulle, un détail qui me déplaît fort. Pour ma jupe, je n’ai réalisé le problème qu’une fois la jupe entièrement cousue. Heureusement, ma jupe en tulle était trop longue à mon goût, il m’a suffi de la couper pour qu’elle soit légèrement plus longue que la sous-jupe.

Quelques conseils pour travailler le tulle

C’était la première fois que je travaillais avec du tulle et voici ce que j’ai appris :

  • Ne mélangez pas vos tulles ! Il existe un type de tulle rigide et un type de tulle souple. Le tulle souple est définitivement ce que vous voulez pour cette jupe. Le patron donne des recommendations de fournisseurs si vous êtes basé en France, en Angleterre vous pouvez en trouver ici.
  • Coupez le tulle avec un cutter rotatif, comme celui-ci. Je suis habituellement équipe ciseaux pour couper mon tissu, mais un cutter rotatif vous donnera une coupe beaucoup plus nette pour l’ourlet exposé. Et utilisez toujours votre cutter rotatif sur un tapis de découpe auto-cicatrisant.
  • Assortissez bien votre doublure avec votre tulle. La jupe Isadora n’a qu’une seule couche de tulle, donc la couleur que prendra le tulle sera largement influencée par la couleur de votre jupon.

Conclusion

J’aime beaucoup le look de cette jupe avec des baskets et une veste en cuir. Et je suis définitivement prête à m’attaquer à la jupe cercle en tulle multi-couches d’Emily Hallman maintenant – affaire a suivre !


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.