Coudre la robe Pleated Lily Dress

Après avoir fantasmé sur plusieurs des magnifiques patrons de Daria Patternmaking… Et avoir tergiversé pendant des siècles pour savoir lequel réaliser en premier….. J’ai finalement franchi le pas ! Je vous présente ma robe Pleated Lily Dress.

Tellement de jolis details!

La robe Pleated Lily est une robe pattineuse avec une encolure carrée sur le devant et au dos, des plis sur la poitrine et des manches bouffantes volumineuses.

Mais cette description sommaire minimise complètement les superbes détails de cette robe. Les plis du buste à l’avant sont clairement son point fort, ils sont parfaitement conçus pour s’adapter à la poitrine et s’accordent à la perfection avec l’encolure carrée.

L’évasement de la jupe est dû à un agencement astucieux de pinces, tant à l’avant qu’à l’arrière, qui créent une silhouette très harmonieuse.

Les manches bouffantes sont réalisées à l’aide d’un autre jeu de plis très astucieux, et s’adaptent ici aussi parfaitement à l’encolure carrée.

Tous ces détails semblent représenter une énorme quantité de travail… mais étrangement, ce n’est pas le cas! Les instructions sont disponibles en vidéo et par écrit, et elles sont si claires et détaillées que tout le processus semble très facile… jusqu’à ce qu’on en vienne à l’essayage !

Un cauchemar à ajuster

Malheureusement, le plaisir de coudre cette robe s’est envolé lorsque je l’ai essayé la robe, alors que j’en étais aux deux tiers du processus !

» Vous auriez dû faire une toile « , je peux entendre certains d’entre vous dire… Et j’ai fait une toile ! Mais bêtement, je n’ai toilé que la partie avant du buste plissé, en supposant que le reste suivrait. Cette toile m’a permis d’ajouter un peu d’aisance au niveau du buste : en gros 1cm de plus à l’apex de la couture princesse tant pour le tissu principal que pour les pièces de parement (avec mon bonnet E je m’attendais à devoir faire un FBA pour que les plis restent plats).

Cependant, j’ai complètement omis de vérifier l’arrière… Je me suis donc retrouvée avec la fermeture éclair la plus parfaitement nivelée et invisible que j’aie jamais cousue…

… mais avec 6 cm d’aisance en trop. Boohoohooooooooooooo…..

J’aurais pu démonter tout le dos, enlever 1cm à chaque pince (il y en a justement 6 au dos) et tout refaire correctement. Mais la vie est trop courte ! Et aussi perfectionniste que je sois, je ne sentais pas de me donner tant de mal pour un endroit que je ne peux pas voir et qui est largement caché par mes cheveux. J’ai donc fait « vite et mal » et j’ai ajusté au niveau des 10 cm supérieurs de la fermeture éclair. Et j’ai mis un crochet pour compenser sa perte de longueur. Bye bye perfection l’invisibilité !

Malgré tout, la robe reste légèrement trop grande, ce que vous pouvez voir autour de la taille et surtout dans le dos. Et ce, bien que j’aie choisi la taille 36, qui correspond tout à exactement à mes mensurations de taille et de hanches (et qui correspond en fait à ma poitrine haute, mais beaucoup plus petite que ma poitrine pleine, car avec un bonnet E, je savais que je devrais faire un FBA).

Je vais probablement enlever 1cm à chaque couture latérale bientôt car je ne supporte pas un vêtement qui n’est pas bien ajusté. Cette fille est folle, je sais… Mais j’aime beaucoup trop cette robe pour ne rien faire !

Choix de tissu

Cette robe est conçue à l’origine avec des manches longues ; et nécessite un tissu qui se tienne pour créer le volume des manches bouffantes. J’ai donc opté pour un satin de coton, un tissu très confortable à porter au printemps et très facile à travailler. Il est tout juste assez rigide pour ces manches, donc si vous voulez obtenir un bon gonflant avec un tissu plus souple, je vous conseille de suivre le tuto Daria sur la façon d’ajouter du tulle en tête des manches.

Ce tissu provient du John Lewis d’Oxford Street (à Londres). J’aime flâner dans leur rayon tissus mais j’y achète rarement quelque chose – cette fois, j’ai eu de la chance ! Voici un petit aperçu de l’autre tissu que j’ai trouvé.

Conclusion

Malgré tous mes problèmes d’ajustement, j’adore le style de cette robe et j’ai très envie de faire une autre version sans manches. Mais cela risque de demander un peu de réflexion, car j’hésite à faire une taille en dessous (34)… Ce qui signifierait un nouveau FBA, un nouvel ajustement au dos, une nouvelle toile… Suis-je vraiment prête pour cela ?… Le temps nous le dira.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.